La nuit vient, le matin aussi

 

La nuit s'immisce, dans une existence jusque là paisible avec sa kyrielle d'angoisses, de désappointements, de déconvenues, une nuit qui peut même être tragique.

Tout espoir est perdu, l'avenir semble irrévocablement gâché. Le monde devient désert, Dieu est toujours aux abonnés absents, l'imagination semble tétanisée, le corps aussi et le coeur est d'une lourdeur incommensurable.

La nuit vient toujours et obscurcit passé, présent, futur.

Mais le matin vient aussi car la solution est trouvée, car les rapports humains ont changé. La clarté revient, les souvenirs amusants, les projets ambitieux mais réalisables.

Bien sûr on n'oublie pas la part d'ombre et reste la peur de la voir revenir, cette tragique descente aux enfers. Mais enfin, on pense plus à vivre qu'à mourir.

Mais je ne vous en dirai pas plus car j'attends toujours le matin, épuisée.

Seule m'entoure la nuit épaisse, celle des cauchemars et de la détresse.

nuit

 

Sophie

Sophie