Fou d'amour     

heart-29328_960_720

 

Elle: Tu la regardais bien souvent, la jolie jeune fille à la robe verte, assise en face de toi au dîner hier soir !

Lui: Bien sûr, sa robe était exquise et sa conversation également.

Elle: Ce n'est pas avec ce que tu gagnes, évidemment, que je peux rivaliser

Lui: Peut-être, mais faudrait-il d'abord que tu perdes ta multitude de kilos disgracieux. et il y a aussi ta conversation qui s'éleverait un peu si tu lisais autre chose que les balivernes que l'on trouve chez les coiffeurs.

Elle: Parce que tu crois être un mixte de Shakespeare et Brad Pitt ? Tu ne lis que le quotidien régional et quelques pectoraux ne feraient pas de mal à ta silhouette.

Lui: Je te défends de me parler comme tu le fais.

Elle: Je te parle comme j'ai envie. depuis vingt ans, j'ai tenu la maison, j'ai élevé les enfants, j'ai droit au respect, alors que tu m'as humiliée toute la soirée d'hier

Lui: Évidemment, vu ton physique, tu ne risque pas d'aller vers quelqu'un d'autre, il ne te remarquerait même pas

Elle: Ah, là, tu dépasses les bornes ! et c'est toi qui est ridicule car cocu, très cher, tu l'a été plus d'une fois

Lui: Tu dis n'importe quoi !

Elle: Te rappelles tu du chauffeur de car que nous avions lors de notre voyage en Andalousie, il y a dix ans ?et bien quand j'allais faire un petit tour après le repas, c'était dans sa chambre. Ah, Monsieur fait moins le fier ! Et quand il y a deux ans ton cousin Pierre est venu séjourner chez nous avec son ami Simon, j'ai extrêmement gâté Simon, si tu vois ce que je veux dire...

Lui: Mais tu n'es qu'une dévergondée, pour rester poli, car cela relève plutôt de la nymphomanie

Elle: S'il y a un obsédé sexuel ici, c'est bien toi. Tout le monde était au courant de ta liaison avec Colette, ta première secrétaire.

Lui: Et oui, ma chère, il faut bien mettre un peu de piment dans son existence quand elle est aussi terne. Ah, si j'avais épousé Marion, mon ancienne fiancée, tout serait tellement différent. Elle était belle, énergique, cultivée, imaginative, créatrice, une vraie fée

Elle: Alors que moi, je ne suis qu'un boudin avec le QI d'un poisson rouge, c'est bien ça?    

Lui: Tout à fait !                                                                           violente-dispute-dun-couple

Elle: Tu veux cette casserole d'eau bouillante sur le crâne ?

Lui: C'est cela, fais de moi un mari battu maintenant

Elle: Ce n'est pas l'envie qui m'en manque ! tu te permets de me faire des réflexions qu'auncune autre ne supporterait, alors que cela prendrait la nuit si je devais citer l'intégralité de tes défauts: tu es pingre, tu n'as jamais su évoluer dans ta carrière, tu as une famille absolument insupportable, tu es d'une laideur affligeante, tu ne fais strictement rien dans la maison, tu ne sais même pas changer une roue ! et ta culture ! Parlons en: tu ne finis même pas les livres que tu commences, tu n'es qu'un NUL ! Tu ne vaux rien !

Lui: Tu exagères, avec tes injures venimeuses. Et puis laisse ma famille en dehors de tout cela, ma mère est une femme remarquable

Elle: C'est ton portrait tout craché: c'est sa trivialité qui est remarquable

Lui: Je préfère ne rien entendre, pour changer de sujet: Où part-on en vacances cet été?

Elle: Au tribunal, pour divorcer

Lui: Mais enfin tu n'y songes pas, tu perds la raison ! Si nous n'avions plus nos incessantes disputes, nous nous ennuierions à mourir !

 

Signé: Sophie

Sophie

 

Et pour vous, c'est quoi l'amour fou ??!...

 

 

 

 

 

 

.