Lolo, qui a récemment quitté le blog nous a quand même fait don de certaines de ses créations. Nous vous faisons à notre tour cadeau de celui qui nous a le plus touché ...

 

Père et impairs

 

En septembre, il naît d'un père semant. Imperméable à ses cris, c'est avec un père laid que ce père rimait.

Heureusement il y a des pères OK qui refusent de voir l'image du père choir. Celui qui ne manque pas de piquant doit être un père ruche en plus, c'est écologique un père durable.

Mais le père, il est où, le père où ??

J’espère en vain qu'un père sonne mais personne... pas un père sévère ni même un père manant ! Ça, des pères sots, il y en a bien souvent. Au bord de l'eau, je rêve mais l’addition est salée pendant ces périodes imperceptibles ou je me «  conte  » un père haut, un père fort, un père missionnaire et non un père vert, à part le père forêt.

Mais tous ces pères dus périclitèrent quand mon père su, oisif, qu'un écart était creusé. Ce père sciât tant et plus pour ne pas être perturbé. Juché sur son panier, père sait, qu'il a lacéré, scarifié, terrifié. C'est un père cuter, saperlipopette  !!! Imperturbable et pertinent, il devient père haine puis peu à peu, père rit, père hissant sa peine, affronta mille périples mais père perd, le rendant super, me rendant mon père siffleur.

Désormais, avec père, se voir est un plaisir perpétuel. Voici l'histoire de ce père mutant.

 

Signé : Lolo

 

Stromae - Papaoutai

 

A la semaine prochaine ... peut-être ! (fêtes obligent !)