07 mars 2017

Héros: Super ou ordinaire ?...

 

La consommation c'est bien.

 

Bon OK je développe...

La consommation, au début, j'ai cru que c’était le fait de sommer quelque chose à quelqu'un conjointement à une autre personne mais en fait rien à voir. C'est juste le fait d'acheter des choses, par exemple du lait, du chocolat sinon, ou encore un yacht, tout ça c'est consommable et le consommateur a une arme redoutable  : le fameux «pouvoir d'achat ».

Moi, je sais pas vous, mais ça me donne des ailes et je deviens «H.A Man», avec une chemise à la Elvis Presley, un collant en cachemire avec motifs vichy rouge, les lunettes de Poncherello dans Chips et une cape en forme de billet d'un dollar (la classe  !) wahouu ! Ça en jette  !!!

PoncherelloPolicier

Donc H.A Man a le pouvoir d'acheter plein de trucs et son pire ennemi est  Lord Bankrout, qui le poursuit sans relâche jours et nuits. Face à lui, H.A Man n'a pas dit son dernier mot, il a plus d'un sou dans sa caisse mais comme tout bon super héros, il a un talon d'achille. Par exemple, pour Achille, du coup, c'est son talon; pour Superman, c'est la kryptonite. D'ailleurs, soit dit en passant, je me pose plein de questions sur la kryptonite parce que dès que Superman croise un «superméchant» ce dernier en a sur lui. A croire que ça pousse au pied des arbres  !

Enfin bref... H.A Man, lui, son point faible c'est la «BanquedeFrance» !  Là, ça lui enlève tous ses pouvoirs, direct. On peut presque dire qu'il se retrouve à chèque ! Mais tant qu'il a du pouvoir, H.A Man peut utiliser sa botte secrète, son arme infernale, l'objet de sa toute puissance: La CarteàPuce... Et n'allez pas croire par là qu'il empreinte la carte de sa femme, non, la puce, c'est le petit circuit imprimé dessus. D'ailleurs, pourquoi ça ne s'est pas appelé une fourmi en hommage à la fable ?

gloderger1

Donc la CarteàPuce d'H.A Man peut être bleue, visa, master, gold… et j'en passe ! Ça dépend de… son pouvoir en fait. Oui, parce que H.A Man, moins il utilise son pouvoir, plus il en a ! Malin, non ?!

Il y a une légende qui dit qu'on aurait vu H.A Man, combattre avec acharnement une caissière, à coup de rayons laser sur les code-barres, pour des raisons bizarres d'ailleurs, (apparemment elle lui aurait rendu la monnaie de sa pièce parce qu'il lui aurait dit de garder l'argent qu'il restait, mais elle, n'ayant pas le droit aux pourboires, l'affaire aurait dégénéré...) enfin, sombre histoire...

Et donc, à la suite de ça, il aurait croisé Lord Bankrout qui l'aurait mis à découvert  ! Sur ce, H.A Man avait tout intérêt à se recouvrir, déjà parce qu'il faisait froid, mais aussi parce que la BanquedeFrance était à deux doigts de lui régler son compte. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était en mauvaise posture, sans couverture de bonne facture, alors il demanda «à Gio», un petit malfrat qui sévit dans la zone rouge, d'y laisser sa chemise avant que Don Hypothèque ne lui fasse une règle de trois  ! Mais demander à Gio de faire crédit, ce n'est pas en solde  ! Et H.A Man, enfin recouvert, se serra la ceinture pour ne plus finir dépité d’être débiteur. Et la légende veut qu'il s’épargnât le retour de LordBankrout en s'achetant une conduite.

Grandma-Superhero-17

Il vécu Euro et eu beaucoup d'argent...

En fait, tout ça pour dire que consommer c'est bien, encore faut-il le pouvoir …

super-euros-sacs-et-sacs-a-dos-tote-bag

 

Signé: Lolo

Posté par Divers Gens à 15:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


13 décembre 2016

Qui père gagne ?

Lolo, qui a récemment quitté le blog nous a quand même fait don de certaines de ses créations. Nous vous faisons à notre tour cadeau de celui qui nous a le plus touché ...

 

Père et impairs

 

En septembre, il naît d'un père semant. Imperméable à ses cris, c'est avec un père laid que ce père rimait.

Heureusement il y a des pères OK qui refusent de voir l'image du père choir. Celui qui ne manque pas de piquant doit être un père ruche en plus, c'est écologique un père durable.

Mais le père, il est où, le père où ??

J’espère en vain qu'un père sonne mais personne... pas un père sévère ni même un père manant ! Ça, des pères sots, il y en a bien souvent. Au bord de l'eau, je rêve mais l’addition est salée pendant ces périodes imperceptibles ou je me «  conte  » un père haut, un père fort, un père missionnaire et non un père vert, à part le père forêt.

Mais tous ces pères dus périclitèrent quand mon père su, oisif, qu'un écart était creusé. Ce père sciât tant et plus pour ne pas être perturbé. Juché sur son panier, père sait, qu'il a lacéré, scarifié, terrifié. C'est un père cuter, saperlipopette  !!! Imperturbable et pertinent, il devient père haine puis peu à peu, père rit, père hissant sa peine, affronta mille périples mais père perd, le rendant super, me rendant mon père siffleur.

Désormais, avec père, se voir est un plaisir perpétuel. Voici l'histoire de ce père mutant.

 

Signé : Lolo

 

Stromae - Papaoutai

 

A la semaine prochaine ... peut-être ! (fêtes obligent !)

Posté par Divers Gens à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2016

No man's land ...

 

Rouge Zone

 

Un thème majeur en LA mineur

Lamine heurts et douleurs,

Mélancolie gagne au gré de son bief,

Mêlant collines et montagnes en son relief.

 

La dérive impalpable

Ruisselante de rivières en océans,

Goutte à goutte devenue torrent,

Dont l'ouïe est responsable.

 

Sonnent cuivres et cordes aux quatre vents 

A la tierce voix, une quinte de toux

Gâche ma houle aux creux violentsoscillation

Un vague instant. Voile mon ciel en roux !

 

Quand tristesse, au reflet de courage,

Quand ? M'emporteras-tu ? Je n'ai plus pied,

Quand de courroux mon âme sera rage ?

Quant à toi ! Gare à l'herbe de dessous tes pieds.

 

Rousse violence, mal invisible

Incurable aux bonheurs, capsule et sirop,

Prends garde à mes ressources… nuisibles

Et vois qui tient la barre de mon redoutable vaisseau.

 

A choisir je partirais en guerre, canons et flammes,

Où, de ce combat, le nerf sera le temps nécessaire

Pour éduquer mon enfant et dire à ma femme,

« J'ai fait ce que j'ai pu pour être bon mari et père »  

 

Alors rouquine rancœur qui m'anime

Repasse sous quelques décennies pour me prendre,

Je n'ai pas fini mon œuvre et bien que magnanime,

Il te faudra beaucoup d'efforts pour, à l'usure, m'étendre.

 

Quelques notes encore me replonge dans mes songes,

Emportés par le courant puis le DO caresse le SOL de fin.

Dans mon lit, sur mon front, l'infirmier passe une éponge,

Je lui susurre qu'avec la mort je viens de faire une mise au point.

 

stock-illustration-19684098-musique-wave

 

Signé : Lolo.

 

Posté par Divers Gens à 15:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

29 mars 2016

Nature morte !

Le crapaud, la courge et le carrosse

 

Un matin d'une nuit sans lune,

Un crapaud qui n'avait pas une tune,crapaud

Rêvant, inexorablement, de mener la grande vie,

Sans en connaître d'avance les prérequis,

Par le legs d'un oncle aisé acquit la fortune,

Victime collatérale d'une triste infortune.

Sur la stèle de son aïeul ni épitaphe ni gerbe,

Trop occupé à devenir héritier en herbe.

Des mille et une façons d'épuiser son butin

Il choisit un bolide sans question ni scrutin.05307222-photo-video-aspid-devoile-la-gt-21-invictus

C'est alors tout beau comme un camion

Qu'il alla choisir sa voiture, que dis-je, son avion.

N'existant pas d’attelage pour tant de chevaux,

Ils roulèrent tout fiers, lui et son ego.

De retour de chez le concessionnaire,

Il croisa la plus belle courge de la terre.

Celle-ci lui expliqua qu'elle faisait partie du gratin,

Et son aversion pour les carrosses de conte pour gamins.12599080611

Sans se faire prier il appuya sur l'accélérateur,

Bien décidé à atteindre les trois cents kilomètres par heure.

La courge sentant les pépins arriver,

Tint la poignée avant de se liquéfier.

Tous deux ne franchirent pas le mur du son,

Mais à défaut celui d'un commerçant de visons.

C'est ainsi que la courge, le crapaud et leurs sept cents destriers,

De tonneaux en tonneaux finirent par partir en fumée.

La morale de cette histoire dont je vous dois faire précision,

N'est autre que « va droit dans le mur qui ne l'est pas dans ses décisions ».

 

Signé : Lolo

ecra2

 

Bonne semaine à tous, et surtout à R2B2 à qui nous souhaitons une belle indigestion de chocolat...

 

Posté par Divers Gens à 15:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2016

Old sparky...

prison-670x274

 

Evasion

 

Encore une taffe ! Juste une dernière.

Dans une aspiration lente

Crépite, rougeoie, fume dans l'air,

Poignets sanglés, les mains sanglantes.

 

Bourreau attentionné, intime instant

Entre imploration et résignation,

Juste une, juste une dernière avant,

Trente degrés mais des frissons.

 

Crois-tu que mon dieu m'écoute  ?

Il le faut, j'arrive bientôt c'est important,

J'aurai dû, j'aurai tant voulu avoir des doutes,

Encore une, juste une dernière avant.

 

Le crépuscule dans la cellule,

Une nuit blanche pour une nuit noire

Infinie, comme mes regrets avec recul

Scelle le dernier jour de mes espoirs.

 

Le festin fumant, sans appétit, encore chaud,

La nourriture est spirituelle,

Quand les Si conditionnels coupent les barreaux,

Les clés tintinnabulantes, sonnent le rituel.

 

Mille fois évadé de ce couloir dans ma tête,

Mon ombre, fidèle elle, me suit,

Moins seul dans cette marche muette,

Le lino couine sous mes pas, ma nuque se raidit.

 

Situation lacrymogène d'un crime passionnel,

Des années hantées, l'injection létale qui s'infiltre,

J'inspire un coup, le tueur est professionnel,

Ma vie ne tient plus qu'à un filtre.

 

Le fauteuil froid accueille mon corps,

L'intraveineuse extrait mon âme vers les cieux,

Contrôle du pouls, le détenu est mort,

Heure du décès, 6h52.

 

LOLO

(Publié sur short-edition.com)

Posté par Divers Gens à 15:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


06 octobre 2015

Ce n'est plus ma taffe de thé !

Le tabac

 

Le tabac c'est pas bien.

Bon OK je développe...

Moi je me demande si l'inventeur de la scie-garette était bûcheron, héritier d'une grande dynastie aux-stères mais bon je divague (et je n'ai pas le pied marin en plus).

Bref, je disais donc, le tabac est trop souvent le compagnon d' un moment de détente, d'une pause mais aussi un filtre à anxiété. En gros, le tabac est là pour le meilleur et pour le pire, mais on peut divorcer.

La première chose à faire, est d'arrêter de faire des anneaux de fumée qui sont autant de promesses en l'air, même si je dois bien l’admettre, elle est bien roulée dans sa robe blanche. Surtout qu'on l'a choisie parmi toutes les autres et que c'est bien elle qu'on tient délicatement dans ses doigts.

Alors, lui dire non au moment de l'embrasser, ça peut être compliqué, j'avoue.

Non il faudrait une vraie scène de ménage où les assiettes volent, où les vieux dossiers ressortent, du genre la bronchite chronique, les nausées matinales, le mal de crâne après une soirée poker, le fait que votre compte bancaire s'essouffle, que vous aussi d’ailleurs et surtout le mal dont ceci peut être avant coureur.

Alors moi, j'ai écrit une lettre de rupture type :

 

            Chère clope,

Cela fait maintenant X années que tu partages ma vie, et plus tu me fais de coups fumants, plus ça sent le sapin pour moi.

Je voulais te dire au travers de cette lettre, sans filtre, qu'il n'y a plus de place pour tes mégots chez moi, n'en jette plus, le cendrier est plein !

J'ai cessé de briquer mon apparence en t'arborant fièrement. Désormais, je veux être libre comme l'air (pur) et ne plus me brûler les doigts en te fumant jusqu'au bout, voire plus... Nos routes se séparent ici... C'est probablement Pierre Mathieu Ulrick, alias PMU, le buraliste, qui va m'en vouloir mais qu'importe, je fais cavalier seul dorénavant, et je vais mettre le paquet pour t'oublier...

Bon vent...

Nico Thine

PS   : «le souvenir est le parfum de l'âme» George Cendre

 

Enfin voilà, tout cela pour dire que le tabac c'est stupéfiant mais légal... Mais autant vous dire que l'addiction est salée...

5d6a7b7e759f16667098fc5bd20f9828_h-001

 

Signé: Lolo

Posté par Divers Gens à 15:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 avril 2015

Rencontre du troisième type !

Le smartphone.

C'est bien... Bon OK je développe.

Quand j'ai reçu mon premier smartphone il y a fort, fort longtemps... j’étais tout content.

Je me suis dis : « Super, je vais pouvoir enfin comprendre l’engouement pour ces petits concentrés de technologie ».

J'ouvre délicatement la boite comme un trésor et là, je découvre La Bête. Comme indiqué dans le guide de démarrage, je branche l’appareil sur secteur et j’attends avec l’impatience d'un enfant à Noël.

Enfin le moment est venu de contempler les menus. J’appuie sur le bouton on/off, tout s'initialise avec succès : je remplis les informations, crée les comptes, le petit programme d’accueil apparaît, je fais défiler les pages et là, j’arrive sur la première fenêtre... heuuuuu comment dire.. je suis stupéfait  !

Oui je crois que c'est le bon mot  ! Alors que je voyais tout le monde avec plein d'applications sur plein de fenêtres, ben moi c'était le vide intersidéral  !

J'ai même cru que si je parlais dedans, il y aurait de l’écho  !

J'ai donc cherché mais rien. Je me dis  : « Bon ne t’inquiète pas, tu vas appeler un ami qui sait ». Sauf que le bouton pour appeler, il est où  ???

Là, je me dis pas de panique, il y a la notice  ! Mais ERREUR c'est « le guide de démarrage rapide »  ! Et pour plus de détails, il faut se référer à la notice qui se trouve, forcément, dans le téléphone  !!!

Et là, j’emploie une technique de respiration de yoga pour ouvrir le « chakra de la crise de nerf » puis je m'y remets.

Forcément, pas de téléphone fixe pour prendre le relais et l’ancien portable ayant malencontreusement rencontré le sol de plein fouet... mais il me reste une solution, mon pc : « INTERNET » !!!

Après recherches intenses, je trouve le bouton d’appel et c'est là que je me dis qu'un diplôme informatique ça peut toujours servir  !

J’appuie, quand soudain... pas de contact ! A ce moment précis, je respire à nouveau pour ouvrir le « chakra du jeté de téléphone contre le mur » et rebelote, je cherche.

En fait, il fallait synchroniser  ! Je finis enfin par appeler mon ami, qui a répondu, ça aurait été le comble de tomber sur la messagerie  !!!

Lolo.

smartphone

Posté par Divers Gens à 15:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2015

Que du bon air !!!!!

 La campagne.

C'est bien... Bon ok je développe.

C'est un endroit sympa plein de vert, de jaune... mais rien à voir avec le pastis. Non, la campagne c'est une parcelle de bonheur sans pollution, sans passage, sans vis à vis, sans bus, sans commerce, sans lumière après 23h, sans … rien en gros.

champs sous la pluie-001

C'est un peu comme si vous aviez une plage rien que pour vous en fait, sauf qu'il n'y a pas la mer, le monde, le sable, les oiseaux, les marchands de glaces... ouais en fait c'est pas un bon exemple mais bon vous voyez ce que je veux dire.

Moi ce que j’admire dans la ruralité c'est l'authenticité qui y règne, ça réveille l'instinct de chasseur, levé aux aurores et marcher longtemps, trèèèèèèès longtemps dans la verdure, l’œil aux aguets, tout en faisant attention à ne pas trébucher dans un nid de poule, bravant le vent, les éléments d'où qu'ils viennent, prêt à fondre tel un aigle, à se ruer sur le téléphone dès que la première barre de réseau apparaît et revenir grandi d'une aventure rondement menée, ça fera du temps à passer avec les petits enfants au coin du feu.

 Bref, moi j'adore et je vous dis que quand vous y avez goûté, la campagne, ça vous gagne   !

Sur ce... je vais chercher le pain. … à votre avis, je prends le fusil   ?

Signé: Lolo

 

Posté par Divers Gens à 15:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2015

"Un monde de fous"...

Dans le cadre de l'élaboration du calendrier 2015, il a été demandé aux participants de ce concours, de produire une création artistique sur le thème : "un monde de fous", afin d'en illustrer les pages.

A côté des dessins et autres cartes postales, certains artistes ont choisi l'expression écrite, comme notre ami Lolo !

Bonne lecture...

fou-001

 

 

DEMENT...TELLEMENT   !!!

Bonjour,

Je n'ai pas la lumière à tous les étages, et pourtant ce n'est pas faute d'éviter les économies d'énergie. Certains disent que je suis fêlé mais je préfère encore être marteau. Cela varie selon les professions.

Pour les passionnés du bio, je peux être fracassé du bulbe.

Le vendeur de légumes, lui qui, soit dit en passant, a forcement réglé sa balance à la perfection, me trouvera sans nul doute taré.

Le frigoriste me préférera givré.

Le chef étoilé en aura assez soupé des toqués comme moi et le styliste va, quand à lui, apprécier le texte-style et choisir cintré.

Le Passionné, le Collectionneur pourrait me trouver timbré.

C'est bizarre car il n'y a qu'en siphonné du bocal que je me sens comme un poisson dans l'eau. Pourtant je n'ai pas été bercé trop près du mur ! Ok, ça casse pas des briques, mais être toc toc on le « porte » sur soi apparemment !

Un jour, comme ça, probablement à force de trop jouer avec, j'ai perdu la boule. J'ai cherché partout les tenants, les aboutissants, et à force de recherches... je me suis retrouvé maboul !

Alors je pars souvent en balade avec mon chien, Dingo. Quand on est ensemble, on est plus déjanté qu'un pneu crevé. Par contre, Dingo est moins pratique qu'un loup pour enlever mes araignées au plafond !

D'ailleurs, n'est ce pas un peu cavalier pour un roi et une reine n'ayant qu'à régner, au plafond ou ailleurs, et à regarder le monde du haut de leur tours, n'est ce pas un peu cavalier donc, de rendre leur pions complètement …zinzin ? Il y a de quoi avancer en diagonale franchement.... bon si je continue comme ça, ça va être un véritable échec.

Pour clore, je dirais qu'il vaut mieux avoir perdu la boussole que d’être à l'ouest  !!!

un monde de fous

Signé : Lolo

Posté par Divers Gens à 15:13 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2015

Pourquoi nous sommes CHARLIE ?..

 Après la succession des tragiques évènements de la semaine dernière, l'ensemble de l'équipe tenait à exprimer, même brièvement, son émotion.

Si les termes immédiatement employés par certains pour qualifier ce drame ont été ceux d'effroyable barbarie et de boucherie,d'autres ont évoqué Beaumarchais qui a du se retourner plusieurs fois dans sa tombe au vu de ces atrocités.

L'existence même de notre blog dépend de cette liberté d'expression que Cabu, Charb, Wolinsky, Tignous, Honoré et les autres défendaient depuis de nombreuses années. 

Nous pensons également aux autres victimes innocentes, mortes simplement  pour avoir été au mauvais endroit, au mauvais moment.

Le lendemain du drame, les gens de Saint Jean ont participé au rassemblement organisé sur la place de l'hôtel, de ville de Chinon afin de soutenir les idées défendues par ces dessinateurs mais aussi pour rendre un dernier hommage à toutes les victimes, en observant une minute de silence.

DSCN3867-001

DSCN3861-001

DSCN3864-001

Lolo a aussi tenu à exprimer sa prise de conscience de la liberté qui est la nôtre d'avoir la chance de pouvoir nous exprimer sans entrave:

 

La démocratie

La démocratie c'est bien. Bon, OK, je développe.

En gros, la démocratie, c'est un régime où on peut faire entendre sa voix... Ca aide en psychiatrie.

Et, du coup, tout le monde peut dire des trucs différents genre "moi, j'aime le steak-frites" ou encore "JE SUIS CHARLIE". Mais à quel "dessin"  ??...

Alors là, vous me direz de ne pas forcer le trait, de ne pas mettre la gomme, dans le respect des règles et tout et tout...

Et je vous répondrai : à présent, crayons un avenir serein avant qu'il ne se taille, mine de rien. Je ne tremblerai pas comme une feuille dans ma bulle, non, mieux vaut un terreau fertile que le terrorisme.

Gloire à ce qu'on inculque plutôt qu'aux incultes. 

Sur le mur de ce blog,  j’écris ton nom  , LIBERTÉ.

 

 

Mourir pour des idées

Posté par Divers Gens à 15:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :