30 juillet 2013

"Attirances" de Didier Van Cauwelaert

 Auteur très reconnu qui a reçu plusieurs prix, notamment le prix Goncourt en 1994, pour "Un aller simple" (l'histoire d'un homme reconduit à la frontière par un fonctionnaire), livre dont la première partie est pleine d'humour.

Didier-van-Cauwelaert

Son oeuvre est facile à lire et pleine d'imagination.

"Attirances" est un roman de 2005 qui comprend trois chapitres d'inégale longueur.

Attirances

Le premier retrace la rencontre d'Alexis Kern, de l'Académie française, avec une étudiante qui a consacré son mémoire de maîtrise à son oeuvre. Il est veuf, a une fille adolescente, et une mère atteinte de la maladie d'Alzheimer. L'étudiante s'immisce dans sa vie, et sa mère décède. Il décède également, mais on ne connaîtra vraiment son histoire qu'à la fin du livre.

 

Pendant le deuxième chapitre, nous suivons Delphine Kern, la cousine d'Alexis qui est juge d'instruction. Delphine s'occupe du cas de Jef Hélias, qui s'accuse, sans qu'il y ait de preuves, du meurtre de deux jeunes filles, dont il a peint les portraits, appelés "attirance I" et "attirance II".

S'étant livré à la police, il est incarcéré, et depuis, ses oeuvres prennent énormément de valeur. Dans sa cellule, il peint les murs. Delphine ne sait pas s'il dit la vérité, et se fait aider dans son enquête par une médium : Charlie.

Dans tout le chapitre flotte une ambiance de polar!

 

Le troisième chapitre est le plus captivant, il y règne une atmosphère de mystère.

Un couple de teinturiers et leurs deux enfants sont en vacances, en caravane, près d'une vieille maison. L'homme pénètre dans cette maison et est vite subjugué par elle.

Il y découvre la présence d'une femme dont il tombe amoureux. Il ne sait pas si cette femme est réelle, ou si c'est un fantôme!

Simulant une panne de voiture, il renvoie femme et enfants à Paris, par le train, pour rester seul avec cette femme. Celle-ci se révèle être une jeune fille venue de l'Est.

Mais il y a un parfum étrange dans cette maison, et l'homme finira par percer le secret de cette bâtisse, découvrant l'histoire de son ancienne propriétaire, qui était la mère d'Alexis Kern.

Signé: Sophie

Sophie

Posté par Divers Gens à 14:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 juillet 2013

Un saut dans le passé...

Le Mercredi 3 Juillet 2013, nous sommes allés aux Goupillères (de "goupil", ancien nom du renard), ensemble de petites fermes troglodytiques, situées près d'Azay le Rideau.

ferme troglodytique_0002-001

En 1962, Louis-Marie Chardon venait jouer dans un terrain acquis par son père pour y planter des pommiers. Sous le terrain se trouvait des caves autrefois habitées par des paysans. En 1996, il commença à réhabiliter le site et à réintroduire des animaux de ferme.

Queqlues années plus tard, la vallée de Goupillères accueillait ses premiers visiteurs, les maisons creusées avaient retrouvé leurs meubles et divers outils.

L'endroit était habité depuis le moyen âge; L'extraction du tuffeau, roche calcaire typique de notre région, réalisée par les carriers, ou perreyeux, pour construire les châteaux, églises et demeures, a permis l'élaboration de ses caves.

Les paysans, très pauvres, vivaient en autarcie dans ces habitats très humides, petits et sombres.

La pièce d'habitation, ou salle commune, contient une cheminée avec un four à pain (pain qui constituait la nourriture principale des paysans).

ferme troglodytique-001

Au crépuscule, on s'éclairait avec des chandelles de rousines (mèches de chanvre imprégnées de résine). le four servait à chauffer l'eau et à approvisionner la maîtresse de maison en cendres pour la lessive et la vaisselle. Derrière la porte il y avait la pierre d'évier, appelée souillarde, dans laquelle on faisait la vaisselle et on se lavait.

Au plafond, on trouve de nombreux petits morceaux de bois auxquels on accrochait un fil de fer pour y suspendre les viandes (lard, saucissons, jambons) pour éviter que les rongeurs ne viennent les manger.

L'étable est située à coté de l'habitation, la communication entre ces deux pièces est volontaire car la chaleur animale permettait de réchauffer la pièce principale (la température ambiante étant de 12 à 14 degrés, été comme hiver).

A l'exterieur se trouve un silo à grains creusé dans le sol afin de mettre à l'abri une réserve cachée de un à trois mètres cubes de céréales, car les attaques de brigands étaient fréquentes.

On y trouve également un souterrain-refuge à défense active datant du moyen-âge,à l'intérieur duquel les paysans se cachaient pendant les périodes de guerre ou de brigandage. Un couloir très étroit, fermé par une porte rudimentaire, menait à une grande salle, puis à une autre, plus petite et plus basse (1,4 mètres de hauteur). Les assaillants avaient donc plusieurs portes à forcer pendant que les habitants se réfugiaient dans une salle accessible par un goulot vertical dont l'entrée était cachée par un système de rondins de bois. Dans les couloirs, les assaillants courbés en deux du fait de la faible hauteur de plafond, étaient transpercés par des épieux ferrés, grâce aux discrètes meurtrières aménagées dans les murs de ces "couloirs-pièges".

Ce fût une réelle bonne journée auprès des animaux de la ferme. Nous avons pu voyager dans le temps et apprendre beaucoup de choses grâce à une reconstitution authentique et réussie de ce type de logis ancestral.

Si cette visite vous intéresse, nous vous proposons le programme des festivités de cet été 2013.

Ferme troglodytique 3-001

     Bonne semaine ensoleillée à tous !

Posté par Divers Gens à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2013

Riche lieu que Richelieu !

Le Mercredi 15 Mai 2013, nous nous sommes rendus à Richelieu pour visiter une exposition de cartes postales de cette ville au début du XXème siècle.

Nous avons vu qu'elle était encore prospère à cette époque. Il y avait beaucoup de commerces et de fêtes religieuses. Il s'y tenait un marché hebdomadaire et quatre grandes foires annuelles. Les rues et les bâtisses imposantes, toutes identiques, datant du XVIIème siècle n'ont pas changé.

Le musée permanent de la ville est très bien fait, il y a beaucoup de panneaux explicatifs ainsi que des vidéos.

C'est en 1630 que le cardinal de Richelieu devient le principal ministre de louis XIII et entreprend la construction, à l'endroit de sa naissance, d'une ville ainsi que d'un château qui suit le modèle de Versailles.

Cardinal de Richelieu

Le château fût entièrement détruit et les pierres servirent à la construction d'autres bâtiments.

La ville fût construite à mi-chemin entre Paris et La Rochelle, bastion protestant.

Les eaux du Mâble servirent à remplir les douves et alimenter la ville en eau potable. 

La ville de Richelieu est construite dans un rectangle. Il y a deux places principales, celle du Roi et celle du cardinal. Les rues sont toutes parallèles et perpendiculaires, ce qui lui donne toute son originalité et son apparence moderne.

Ville de Richelieu

Une des particularités de la ville est d'être riche en hôtels particuliers, tous identiques et ayant le même style de porte.

t_37RICHELIEU%20ville%20114-001

Il s'y trouve une grande église qui n'est ni Romane ni Gothique, mais d'inspiration Gréco-Romaine. 

Eglise de Richelieu

On accède à cette ville par six portes d'entrée majestueuses.

Porte Richelieu-001

Richelieu attira la population en l'exemptant de taxes comme la dîme et la gabelle; Quant aux nobles, ils quittèrent Paris pour ne pas déplaire au ministre mais s'empressèrent d'y retourner à sa mort en 1642, à l'âge de 57 ans.

La ville, très florissante, lieu de foires à bestiaux, est maintenant malheureusement un peu délaissée et les rues sont souvent vides.

Cette visite fût passionnante et la documentation détaillée. Nous y avons appris pleins d'anecdotes insolites à propos de la "grande" mais aussi de la "petite histoire" de la ville. 

Ce fût une très agréable journée !

Posté par Divers Gens à 15:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2013

Il est frais mon fromage!!!

Le mercredi 19 Juin 2013, nous nous sommes rendus à l'Office de  Tourisme de Sainte-Maure de Touraine pour visiter une exposition relative à la région et surtout à la fabrication du fromage de chèvre.

P1000198-001

Suite à l'invasion arabe, jusqu'en 732, les Maures s'y sont installés et ont fabriqué ce fromage, d'où l'origine du nom de la ville.

Dès l'époque Carolingienne (du VIIème au IXème siècle), durant le moyen-âge ainsi qu'à la Renaissance, le sainte-maure a été un met de choix recherché.

Il est obtenu par coagulation lactique de lait de chèvre frais, additionné d'une faible quantité de présure. Celle-ci permet au lait de passer de l'état liquide à solide. Cette alchimie fromagère nécessite un lait à 20°, et un caillage lent d'au moins 24 heures.

Placé dans des pots de grès pour obtenir le caillé, il est ensuite versé dans des moules allongés, à l'origine en fer blanc, et aujourd'hui en plastique.

P1000218-001

Après démoulage, les fromages obtenus sont salés et recouverts de cendres de charbon (ce mélange cendres-sel permettait de vérifier visuellement l'uniformité du salage).

P1000217-001

Ils sont ensuite déposés sur une étagère que l'on a préalablement recouverte de pailles de seigle, afin d'isoler les fromages du bois. Mais il est également possible de déguster ces fromages moelleux, avant l'ajout de sel, avec un aliment sucré.

Ensuite, les fromages sont affinés et vont peu à peu devenir demi-secs ou secs.

Une paille de seigle pyrogravée est introduite à l'intérieur du cylindre et "signe" le fromage de l'appellation d'origine protégée (AOP). Cette paille est d'une longueur de 17 cm très exactement.

Depuis la reconnaissance AOP en 1990, la production du fromage a été multiplié par quatre. Plus de 5 000 000 de fromages sont vendus chaque année.

chevre-2013

Concernant la chèvre elle-même, il faut savoir que son aliment principal est l'herbe qu'elle peut ingurgiter à hauteur de 15 kilos par jour.

Pour qu'elle ait du lait, il faut évidemment qu'elle donne naissance à un chevreau. Elle peut produire entre 600 et 1000 litres de lait par an, avec un maximum de 2,5 à 3,5 litres par jour.

La chèvre est un ruminant qui possède un estomac à 4 poches très volumineux d'une contenance de 20 à 30 litres. Les aliments broyés et imprégnés de salive descendent dans la panse et sont malaxés par les mouvements des poches.

Lorsque la chèvre se repose, ses aliments lui reviennent dans la gueule par petites quantités. La chèvre les broie à nouveau avec ses dents, les imprègne de salive et les ravale.

La chèvre peut vivre environ 15 ans. Elle portera 1 ou 2 chevreaux par an. C'est un animal intelligent; Elle est vive, hardie et curieuse. Elle peut être facilement apprivoisée.

Aujourd'hui le cheptel compte environ 1600 chèvres sur l'ensemble de la communauté de communes de Sainte-Maure.

Cette exposition était fort détaillée et riche en informations. Il n'y avait malheureusement pas de dégustation prévue. Nous nous sommes donc arrêtés chez un producteur de Saint-Epain car, à l'instar de notre amie la chèvre, nous salivions depuis trop longtemps pour ne pas en déguster quelques-uns!!!

fromage sainte-maure

Posté par Divers Gens à 15:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

18 juin 2013

Apollon et les poires tapées...

Bonjour !

Je viens à l'hôpital de jour depuis quelques années et avant cela j'ai eu quelques expériences professionnelles, notamment, j'ai travaillé dans le domaine de la poire tapée pendant sept ans au CAT de Chinon, maintenant appelé ESAT.

La poire tapée était au XVIIIème et XIXème siècle une gourmandise de luxe très prisée à Paris et par les marins de la Royale pour ses parfums sucrés.

De nos jours, c'est un produit rare, fabriqué seulement en Indre-et-Loire.

Mon travail comprenait plusieurs étapes.

La première étape était le parage. Cela consistait à éplucher les poires et les pommes, avec un économe ou à l'aide d'une machine mécanique (mais moins efficace, selon l'avis général).

Eplucheuse

(Éplucheuse ancienne)

Cette étape était difficile car fatigante et longue. On devait peler l'équivalent d'une ou deux grosses palettes par jour.

Ensuite, la deuxième étape était le séchage; Les fruits pelés mis sur des grilles étaient transportés dans un grand four spécial pour les déshydrater. Ils restaient toute la nuit dedans. 

Poires tapées 2

La troisième étape était le platissage, réalisé à l'aide d'une platisseuse pour aplatir les fruits après le séchage.

Platisseuse

(Platisseuse ancienne)

C'était une étape délicate car il ne fallait pas les éclater, sinon, ils étaient jugés inaptes à la commercialisation.

Enfin, la dernière étape était de mettre les poires/pommes tapées dans les différents emballages, comme des sachets, des coffrets, des cartons ou des bocaux.

Pour les bocaux, après avoir mis les fruits à l'intérieur, quelqu'un se chargeait de rajouter une préparation à base de vin ou de sirop.

Dans ce travail, nous étions équipés d'une blouse, d'un tablier, d'une paire de gants, d'une charlotte et d'un masque pour l'hygiène.

Bien sûr, on s'occupait aussi de nettoyer tout les locaux, ce qui était fastidieux car les épluchures collaient.  

Cette période de ma vie était plaisante et je regrette d'avoir dû quitter ce travail pour cause de maladie.

Effectivement, je trouvais une grande satisfaction à manipuler ces produits, à les voir se transformer, à les ensacher ou à les mettre en bocaux pour obtenir un résultat de qualité, ésthétique et alléchant.

C'était un travail manuel gratifiant du fait de la délicatesse que le procédé de fabrication exigeait.

Au final, je me sentais fier de ce travail.

Vous n'avez plus maintenant qu'à déguster ce produit peu commun et nous donner vos impressions (ou vos recettes), si vous le souhaitez bien sûr !!!

Poires tapées

Pommes tapées

Apollon.

P.S: Nous en profitons pour souhaiter un joyeux anniversaire à notre ami Buddy Blues, qui fêtait hier ses 56 printemps !!!

Gateau anniversaire

Posté par Divers Gens à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


11 juin 2013

A l'abordage !!

Le Mercredi 22 Mai, a été organisée une sortie à l'étang de Panzoult, durant laquelle une partie d'entre nous s'est consacré à l'activité pêche, pendant que l'autre s'adonnait à la pratique de différentes activités sportives telles que le tennis, le jeu de palet ou encore la pétanque.

Le départ de Saint Jean étant très matinal, tout le monde était installé sur place dès dix heures.

Et pendant que quelques pirates transpiraient sur le terrain de tennis

IMGP2091-001

(masques de pirates dus à l'inscription obligatoire aux "pêcheurs et sportifs anonymes")...

D'autres s'adonnaient à une pêche miraculeuse !

A la fin de la journée, ce ne sont pas moins de vingt kilos de poissons de toutes espèces qui ont été pris et remis à l'eau.

Voici le contenu de la bourriche à midi (juste avant une remise à l'eau déstinée à garantir leur survies ainsi que celle des futures prises) :

DSCN1404-001

Il faut dire que la journée était clémente et le cadre accueillant, ce qui a permis aux pirates de piller une bonne partie de l'étang avant de finalement restituer leur butin .

IMGP2084-002

DSCN1370-001

 

Pirate au bord de l'eau

Voici un florilège des différentes espèces capturées ce jour là.

Une jolie tanche...

Jolie tanche

 Un mignon gardon...

Mignon gardon

 Une pulpeuse carpe...

Pulpeuse carpe

 Suite à cette belle journée, un embarquement est d'ores et déjà prévu en septembre en vue d'un nouvel abordage !

 

Posté par Divers Gens à 16:13 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

28 mai 2013

L'acronyme et le pangramme, vous connaissez ?...

Aujourd'hui nous vous proposons deux petits exercices d'écriture basés sur l'utilisation du pangramme et de l'acronyme.

Comment ça vous ne connaissez pas ?!!!.....

C'est pourtant simple !

L'acronyme: Selon le Larousse, un acronyme est un "Substantif dont l'origine est un sigle, mais qui se prononce comme un mot ordinaire (par exemple C.A.P.E.S, Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré.)"

Notre jeu consiste à détourner ces acronymes de leur signification initiale pour leur faire dire autre chose de plus amusant. Nous vous proposons quelques exemples trouvés à brûle pourpoint, histoire de se divertir !

USA: Usine de Suppositoires Atomiques (trouvé sur le Net)

SNCF: Super Nana Carrément Facile ou Sanction Nouvelle Contre les Fourbes

TGV: Toutou Gaga Vieillot ou Thérapeute Gravement Vieillissant

CSA: Connerie Super Arrogante ou Centre de Soins Abêtissant

CAF: Calligraphie Au Fromage ou Carrefour Avec Flic

CPAM: Confrérie Parlementaire Anti Machiste ou Centre de Paiement des Arrivistes Médiocres

 

Le pangramme: C'est une phrase comportant toutes les lettres de l'alphabet, soit au moins 26 lettres, ou 42 si l'on considère les accents et ligatures. "Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume" est probablement le plus célèbre pangramme Français n'utilisant qu'une seule fois chaque consonne et consistant en outre en en un alexandrin. 

Nous nous sommes amusés à cet exercice, sans toutefois tenir compte de la non-répétiton des consonnes ni de la phrase unique.

" Zéro onyx dans la boutique, c'est la faute à Gavroche, le kléptomane que j'ai vu hier dans le West-end."

Gavroche

" Watteau aurait peint des xylophones, des yourtes, des hamacs jaunes, des kilts verts et des zèbres ? Franchement j'en suis grandement étonnée ! Quand cesserez-vous de dire des billevesées ?"

Zèbres

" Wouaish, j'suis là ! Y s'prend pour X-Or ou Zorro ce koala, merde quel bouffon grave ce type !" 

 

X-Or

"Zazie a vu Jekill tuer Hyde pratiquement aux fourneaux. Du poison dans l'auge? Elémentaire mon cher Watson, mais folle de Bouddha, elle n'a rien dit..."   

Doctor_Jeckyll_y_mister_Hyde

 

Voulez-vous être de la partie et nous envoyer en commentaire vos créations personnelles ?... N'hesitez pas !

Nous comptons nous mêmes en publier d'autres très prochainement.

Posté par Divers Gens à 15:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2013

On ne le dépose pas, mais on le fait quand même...

 Le bilan!!!

Après deux mois d'activité, nous avons reçu pas moins de six cent six visiteurs des quatre coins de la planète (dont notamment les Etats-Unis, la Tunisie, le Canada et la Polynésie Française).

Le groupe des bloggeurs a évolué, certains s'en sont allés, d'autres nous ont rejoints. Certains ne participent que ponctuellement à la rédaction de quelques articles.

Nous avons encore de nombreux projets en cours, et des sujets à exploiter. Nous avons par exemple pensé à intégrer une rubrique "humour", une autre de recettes de cuisine, des photographies de la région, ainsi qu'une rubrique "courrier", plus personnelle...

Cette activité nous apporte beaucoup, d'abord car elle permet de nous réunir régulièrement pour faire le point sur nos sorties ou nos coups de coeur, nous obligeant à plus de concentrations dans nos visites et nos lectures.

Pour tous, le blog est aussi un outil pour se familiariser avec l'informatique, et pour Fred le moyen de s'entrainer dans le but de créer le sien.

C'est aussi un moment de partage, d'échange, de découverte de soi et des autres.

Pour nous aider à faire évoluer ce journal, continuez à venir nous voir régulièrement, à nous laisser vos impressions voire même vos éventuelles critiques qui seront constructives, nous n'en doutons pas!!!

Bilan

Posté par Divers Gens à 15:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2013

"Des hommes illustres" de Jean Rouaud

Jean Rouaud, auteur Français contemporain dont la quasi totalité de l'oeuvre est autobiographique, a reçu le prix Goncourt 1990 pour son livre "Les champs d'honneur" évoquant la première guerre mondiale.

 Jean Rouaud  Jean Rouaud 2

Ce livre de 1993 est, quant à lui, un récit d'enfance heureuse. L'auteur raconte sa vie jusqu'à l'age de 11 ans, en Bretagne, dans les années 60, date du décès de son père admiré et aimé, mort à 41 ans .Des hommes iluustres de Jean Rouaud

Le style est riche, les descriptions précises. L'action se situe dans un gros village : Joseph, le père, est représentant en instrument de cuisine sur le secteur de la Bretagne, après avoir vendu des outils pédagogiques dans toute la France. Sa femme tient un magasin de vaisselle et Jean a deux soeurs.

L'auteur ne se lasse pas de décrire dans les détails la vie quotidienne de cette famille, avec une mémoire remarquable. Cette profusion de détails nous plonge dans un univers quasi cinématographique, si richement imagé que l'on a l'impression de remonter le temps.

Ce livre est fait pour tous ceux qui ont connu cette période. Joseph est à la fois manuel et passionné par ce qui l'entoure et l'histoire de sa province. Nous assistons au spectacle, désolant pour les Bretons, du remembrement avec lequel le paysage est complètement détruit. Il n'offre plus les repères habituels.

Rouaud puise également dans les souvenirs de son père et nous ramène à la seconde guerre mondiale pendant laquelle Joseph se cachait car il ne voulait pas partir pour le travail obligatoire en Allemagne.

Ce voyage dans le temps auquel nous convie l'auteur dans ce roman au charme fou est entièrement dédié à la mémoire d'un père qui exerçait sur les siens une véritable fascination, donnant et suscitant un amour sans bornes. 

Mon seul regret est que l'auteur n'évoque pas sa mère et ses soeurs. Mais nous savons qu'un autre livre est entièrement dédié à cette femme.

Il ne nous reste donc plus qu'à découvrir le reste de son oeuvre !

Signé: Sophie

Sophie

 

Posté par Divers Gens à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2013

Visite chez un potier

Le 17 Avril 2013, nous nous sommes rendus dans la fabrique d'un potier, Charles Hair, à Thizay.

Nous avons été reçus par Julien, jeune potier qui bénéficie de son installation et qui vit grâce à son art et surtout d'un autre métier...

On peut dire qu'aujourd'hui se vendent très peu de céramiques car les gens achètent moins, même dans la capitale !

Il nous a montré la matière première : Le grès (sur la photo) et les émaux.

DSCN1808-001

La terre est livrée en blocs de 10 Kgs, avec une machine il en fait des cylindres de la taille d'une bouteille dont il éjecte les bulles d'air qui peuvent encore persister, en les malaxant à la main.

Il pose un tas de terre au milieu du tour électrique (qu'il fait tourner en appuyant sur une pédale).

DSCN1823-001

Il commence par le centrer en le guidant, après l'avoir humecté. Puis il façonne la pièce. Les anses et les becs des théières par exemple sont fait à part puis collés ensuite.

DSCN1828-001

Puis il met la pièce à sécher; La terre, d'abord grise, s'éclaircit et devient beige clair (à gauche sur la photo)...

DSCN1807-001

Le potier passe ensuite à l'émaillage. Charles Hair a essayé de multiples mélanges d'émaux qu'il garde soigneusement répertoriés.

On dilue plusieurs pigments à concentrations diverses dans de l'eau. Toutes les couleurs du spectre sont disponibles, de la plus claire à la plus foncée.

La pièce est trempée dans ce bain et le séchage est quasi immédiat, la terre absorbant l'eau.         

                                             DSCN1846-001    DSCN1845-001

Il faut préciser que la couleur de l'émail cuit ne sera pas celle de l'émail liquide (comme on peut le voir sur la photo)

DSCN1815-001

Quand il a terminé un certain nombre de pièces, il les met à cuire dans un grand four (chauffé au gaz) plusieurs heures, à 1300 degrés. Il attend ensuite deux ou trois jours que la température baisse d'elle même pour ouvrir le four. Ce four est composé de fibres de céramique, matériau moins coûteux mais moins résistant que la brique.

DSCN1820-001

Il existe une petite perforation dans la porte du four, que l'on rebouche ensuite et qui permet de voir les témoins de chauffe qui se recourbent quand la température de cuisson est atteinte.

DSCN1816-001

 Les pièces sont ensuite entreposées sur des étagères. Il fabrique également de la porcelaine qui ne provient pas de la même terre. On peut trouver toutes les pièces culinaires habituelles, des vases, de grands plats, des bougeoirs, et même d'énormes jardinières d'extérieur qui résistent au gel.

Tout était très beau mais assez onéreux car chaque pièce est unique.

DSCN1806-001

Nous avons énormément apprécié la démonstration de Julien qui nous a montré en détail comment il fabriquait une pièce. Nous avons admiré sa patience et sa dextérité quand il monte les bords des pièces.

Nous le remercions encore de sa disponibilité et du temps qu'il a bien voulu nous accorder pour nous faire partager sa passion.

Pour plus de renseignements : http://www.charles-hair.com/

 

Posté par Divers Gens à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :