Après ces quelques semaines de repos bien mérité, nous reprenons notre publication là où nous l'avions arrêtée.

 

Un jour je suis tombé sur un roman étrange ; c'était il y a longtemps, durant ma maladie.

Le début était bien écrit, je me suis tout de suite dit que j'allais passé un bon moment en sa compagnie. J'en avais bien besoin, je ne me sentais pas excessivement bien. J'alllais d'un bon train, j'arrivais à la page 150, et à partir de là il se passa quelque chose d'étrange. L'histoire recommençait au début ; les mêmes personnages, les mêmes péripéties, les mêmes descriptions de paysages.

Je me dit alors que l'auteur était un fumiste ou ... un avant-gardiste (nous étions dans les années 50). Comme je ne me démonte pas facilement, je décidais de relire le début. Et là, surprise, je pus lire la suite de l'histoire. Cela était extraordinaire, mais comme le livre me passionnait, je continuais ma lecture.

Je repris donc le fil de l'histoire, bien installé dans un canapé, et au bout d'un temps, il me fut impossible de comprendre toute l'histoire. Il y avait comme des trous dans l'intrigue. J'examinai à nouveau le livre et je découvris qu'il n'y avait que les pages paires. Ce qui expliquait pourquoi je ne comprenais pas tout.

Par hasard, je renversai le livre et là, miracle, tenant le livre à l'envers, je pouvais lire les pages impaires. Comme le livre me plaisait vraiment, j'en continuais la lecture. Mais à force je faillis me tordre le cou en le retournant tout le temps.

En définitive je dirais que la lecture demande de la patience.

livre

 

Signé : Dalstène

 

En réponse aux commentaires que nous n'avons pas eus : merci à tous de nous avoir lu et soutenu pendant cette période déjà difficile des vacances. Reprenez-vous vite car il y aura des représailles !