23 janvier 2018

C'est pas parce qu'on se tait, qu'on n'a rien à dire !

Puisque 2018 verra probablement notre talent croître jusqu'à vraisemblablement un prix littéraire, voici les prémices des futurs grands classiques !

 

Il ouvrit la bouche et aucun son n'en sortit. Il n'était pas philosophe, il n'était pas mathématicien, il n'était pas psychologue, c'était tout simplement un cri étouffé au Chili sous Pinochet !

Signé : Buddy Blues

 

Il ouvrit la bouche et aucun son n'en sortit, car il était muet, et s'appelait Bernardo. C'était le domestique de Zorro !

Signé : Fred

 

Il ouvrit la bouche et aucun son n'en sortit. Il faut dire que le paysage, baigné de lumière turquoise ondulante, était à couper le souffle. Des vallées, des plaines, des rochers abrupts que des taches de couleurs vives éclairaient ça et là ...

Il l'avait suivie jusque là, sans hésiter, brutalement, violemment.

Elle s'était arrêtée à quelques mètres de lui et le fixait effrontément.

Il ouvrit à nouveau la bouche mais la referma aussitôt. Des torrents d'eau salée semblaient vouloir l'envahir. Il tendit la tête vers la lumière, jeta un dernier regard à cette sirène immobile, et dans un coup de rein rageur se propulsa vers le ciel. Lorsque sa tête creva la surface de l'eau, il prit une violente bouffée d'air et hurla à la vie. Enfin ...

Signé : R2B2

 

Il ouvrit la bouche et aucun son n'en sortit ... la lame froide avait probablement perforé ses poumons. Elle le regardait avec ce doux sourire qu'il avait tant aimé. Ce fut la dernière image qu'il vit avant de partir.

Signé : Lapin Blanc

 

Il ouvrit la bouche et aucun son n'en sortit, tellement il était émerveillé, il était dans un immense champ de blé. Il était un peu étourdi, sali par la terre et le corps un peu douloureux; en jouant, il était tombé dans un vieux puits, il avait dévalé plusieurs centaines de mètres et il devait s'estimer heureux d'être entier. Mais là n'était pas le miracle, c'est plutôt qu'apparemment il était sur une autre terre ou une terre parallèle. Celle d'où il venait était totalement stérile à cause des dérèglements climatiques. La végétation avait disparue et l'on mangeait des pains d'on ne savait quoi. Il restait d'ailleurs peu d'humains et c'était mieux ainsi car tous se faisaient la guerre. Les quelques blocs de pays n'échangeaient plus rien. Après avoir bien participé économiquement et politiquement à l'effondrement du vieux monde. Tous les grands travaux avaient été stoppés. Il y avait eu des guerres fratricides, des épidémies, et beaucoup d'assassinats commandités par l'état. Bref ! La terre avait l'aspect d'une vieille décharge totalement à l'agonie.

Et là une terre blonde à l'infini, comme il n'en avait vu que sur internet. Tout était beau, l'air était pur. Il marcha longtemps vers de grandes serres pleines de fruits et de légumes magnifiques. Plus loin s'étendaient des élevages d'animaux dans une belle herbe verte. Très loin, il aperçut la ville aérienne, un robot lui apprit à utiliser un petit avion et il pu visiter cette mégalopole ensoleillée composée d'habitats et surtout de beaucoup d'espaces communautaires, il y avait des aires de jeu et d'énormes piscines, toutes surveillées par des robots sympathiques, polis et efficaces.

Quand il fut à terre, il fut emmené vers un dirigeant qui lui expliqua qu'en effet, il était dans une autre dimension, sur une terre née bien après la nôtre et qui s'était servi de notre exemple pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Ici pas de prison, pas de police, jamais de conflit et aucun travail, ce sont les savants qui avaient permis cela et ils étaient considérés comme des idoles.

Alors, s'armant de tout son courage il dit enfin ce qui lui tenait à coeur : "puis-je rester et aller chercher ma soeur, mes parents et mon chien ?"

Le dirigeant tiqua un peu pour le chien car il n'y en avait pas sur la planète "volupté", mais se dit qu'en fait, c'était une occasion à saisir.

Signé : Sophie

 

Et sinon ... bonne semaine !

Posté par Divers Gens à 16:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :