Aujourd'hui nous vous proposons un texte écrit par Astro, qui ne fait pas partie de l'équipe habituelle du blog, mais qui souhaitait depuis longtemps nous faire partager un peu de sa passion.

 

"Chaque année, il tombe sur Terre plusieurs milliers de tonnes de matière météorique. C'est le plus souvent sous forme de poussière mais parfois, le corps céleste est plus imposant. Sa chute peut être dévastatrice.

Aujourd'hui, les météorites, inchangées depuis des milliards d'années, racontent les débuts du système solaire.

Le mot "météore" désigne en astronomie le phénomène lumineux accompagnant un météoroïde dans l'atmosphère terrestre. Les météores sont familièrement appelés "étoiles filantes".

Quant aux météoroïdes, ce sont des objets cosmiques de petites tailles, dont le diamètre atteint au maximum 1m. Les météoroïdes parvenant jusqu'au sol de notre terre sont appelés météorites.

Les étoiles filantes sont des traînées lumineuses apparaissant quand des grains de poussière cosmique pénètrent dans notre atmosphère.

etoile-filante

La taille de ces grains peut varier de celle d'une tête d'épingle à quelques centimètres. Ces particules de poussières, par exemple les débris de la queue d'une comète, pleuvent sur notre terre à la vitesse de 20 à 70 km/s.

meteor-shower

On compte en moyenne une dizaine d'étoiles filantes par heure. Les pluies d'étoiles filantes semblent toujours provenir d'un même point (le radian). Ainsi notre terre traverse-t-elle, chaque année, entre le 10 et le 14 août, la poussière de la comète Swift-Tuttle.

Swift Tuttle_708X450

Comme les centaines d'étoiles filantes alors observées toutes les secondes semblent affluer d'un même point situé dans la constellation de Persée, on les appelle les perséides. Parmi les autres essaims de météores célèbres, citons les orionides (octobre, de la constellation d'Orion), les léonides (novembre, de la constellation du Lion), ou encore les Deltas Aquarides (mai, de la constellation du Verseau), ainsi nommés d'après leur point d'origine apparent (radian) dans les constellations.

Les météores les plus massifs sont les plus brillants, mais aussi les plus rares : ce sont les "boules de feu", dites encore "bolides".

091015

Les corps assez imposants pour ne pas se consumer entièrement, mais parvenant jusqu'au sol, sont appelés météorites.

Ce n'est qu'en 1803 que les scientifiques furent convaincus de l'existence des météorites, suite à des témoignages, comme à Aigle (Orne), d'une pluie de pierres (des fragments de météorites) dans une zone habitée.

Les météorites sont constituées soit de roche, soit de métal, soit d'un alliage des deux. Les météorites pierreuses sont les plus répandues, tandis que les météorites métalliques sont les plus rares. Sectionnés à la scie ou à la foreuse, des échantillons sont distribués à divers laboratoires de physique, de chimie, ou de minéralogie. Certaines météorites atteignent plusieurs dizaines de mètres de diamètre.

xSikhote-Meteorite

Une pierre énorme a creusé le Meteor Crater dans l'Arizona il y a environ 30 000 ans. Le cratère, d'un kilomètre de diamètre, est impressionnant.

meteor_crater

Par ailleurs, la Lune est elle aussi criblée de cratères météoriques.

lune

Comparativement, la Terre en montre très peu. L'érosion provoquée par les glaciers, les vents, et les mouvements des continents, efface les traces de l'arrivée des météorites sur notre planète.

Entre météorites et micro-météorites, on estime que 250 000 tonnes de cailloux extra-terrestres nous bombardent chaque année. Certaines peuvent provoquer des accidents mortels, comme cette pluie de météorites métalliques qui tua 10 000 personnes en Chine au printemps 1490. En Italie, le 14 septembre 1511, une grêle de pierres causa la mort d'un moine, d'un mouton, et de plusieurs oiseaux.

Pour se protéger, le remède est simple : ne pas se trouver là où elles tombent !

En revanche, planétologues et collectionneurs aiment se trouver là où elles sont tombées.

De plus, certaines d'entre elles peuvent se négocier jusqu'à 10 000 € le gramme. La majorité des météorites sur la terre sont des débris d'astéorides qui se sont téléscopés. Composés surtout de roche et de métal, la plupart de ces corps orbitent dans la ceinture principale entre Mars et Jupiter."

 

Signé : Astro

 

Sources :

- Le grand récit de l'univers / Editions Le Pommier / Citées des sciences et de l'industrie 2007

- Astronomie : initiation à l'univers des étoiles / Terres Editions

- Poussières d'étoiles / Hubert Reeves / Editions du seuil / Octobre 1984 - Mai 1994