Le 3 Février 2016, nous sommes allés visiter l'exposition "Robert Capa et la couleur" qui se tient jusqu'au 29 Mai 2016, au Château de Tours.

7438_956_capa_visuel_expo

Sur deux étages, se trouvent quelques-unes des photos couleurs de Capa, et dans la tour du château est projeté le documentaire "Robert Capa in love and war" de 90 minutes qui est sur internet, mais en anglais.

Nous n'avons malheureusement pas pu le voir en entier, mais assez pour apprendre que Robert Capa était un homme remarquable, bon vivant, fêtard, séduisant, d'un courage extrême puisqu'il a couvert une multitude de conflits avant de sauter, le 25 Mai 1954, sur une mine antipersonnel, en Indochine.

Capa s'essaie pour la première fois à la couleur en 1938, et après guerre, il emportera systématiquement avec lui deux appareils, un pour le noir et blanc, l'autre pour la couleur. Mais pendant la guerre, il fait peu de photos couleurs, les pellicules kodachrome exigeant un délais de plusieurs semaines pour être tirées sur papier.

Char allemand Robert Capa

Capture d'un char allemand

Capa s'appelait Endre Ernö Friedmann et est né le 22 Octobre 1913 à Budapest, dans une famille juive aisée et non pratiquante.

portrait-robert-capa

Il part en Juillet 1931 pour Berlin, et se donne pour objectif de faire carrière dans le journalisme. Il suit des études en sciences po, et fait son premier sujet sur Trotsky. Il émigre à Paris à l'automne 1934 où il rencontre d'autres photographes dont Henri Cartier Bresson, et francise son nom en André Friedmann.

Il fait la connaissance de Gerda Taro qui mourra pendant la guerre d'Espagne. Elle lui fait prendre le pseudonyme de Robert Capa et invente un personnage. Capa est américain, chic, riche et mondain. Il fréquente l'association des écrivains et artistes révolutionnaires.

En Août 1936, il part couvrir la guerre d'Espagne, c'est un fervent antifasciste, c'est là qu'il prend la photographie mythique qui le rendra célèbre.

Robert Capa

En 1938 il est envoyé par Life suivre la seconde guerre sino-japonaise (37-45). La même année il est proclamé le plus grand photographe de guerre du monde par le picture post.

En Octobre 1939, il quitte Paris et émigre à New York où il rejoint sa mère et son frère. Il est chargé de couvrir le front d'Afrique du Nord en 1942, il remonte par la Sicile en suivant les soldats.

Le 6 juin 1944, il est le seul photographe présent lors du débarquement allié en Normandie (Omaha Beach).

omaha beach Robert Capa

Après la guerre Capa a une liaison de deux ans avec Ingrid Bergman. en 1945 il travaille à Hollywood comme photographe de plateau.

En 1947 il publie un livre autobiographique plein d'autodérision "Un peu flou". Il fonde, la même année avec divers photographes, Magnum, coopérative qui leur permet de rester propriétaire de leurs clichés.

Il entretient à cette époque une grande amitié avec John Steinbeck. Ils partent en URSS d'où nait le livre "A Russian Journal".

Entre 1948 et 1950 il se rend fréquemment en Israël d'où nait le livre "Report on Israël" (il sera d'ailleurs blessé le 22 Juin 1948 à la cuisse).

En 1954 Life a besoin d'un photographe pour la guerre d'Indochine, Capa se porte volontaire et il meurt.

A titre posthume la France lui discerne la croix de guerre.

Les photos de Capa sont pleines d'humanisme, prises au plus près des hommes.

Courez voir l'expo si vous en avez la possibilité, et sa vie étant très riche, l'article est loin d'être exhaustif, mais si vous êtes curieux, vous pouvez aussi aller fouiller sur le net.

Bonne semaine à tous et une pas trop mauvaise à R2B2 (sans Garcimore nous avons pu travailler tranquillement !!! ;-)).